Généralités

Les sous-types intrinsèques définis par la signature d’expression génique PAM50 vous aident à établir une évaluation du risque individualisée1

Améliorez vos décisions thérapeutiques grâce à l’identification précise des sous-types moléculaires

Utiliser les informations pronostiques de votre patiente comme aide à la décision

  • Prosigna® a été développé sur la base de la signature d’expression génique PAM50 qui mesure l’expression de 50 gènes pour classifier les tumeurs dans l’un des 4 sous-types intrinsèques1
  • Les sous-types intrinsèques fournissent des informations pronostiques précieuses destinées à orienter les décisions thérapeutiques1,2
  • Selon les recommandations de Saint-Gallen, le traitement systémique conseillé doit respecter la classification des sous-types intrinsèques2

chart_intrinsic_subtypes.jpg

Sous-types intrinsèques : la biologie tumorale sous-jacente du cancer du sein

PAM50 est la norme acceptée pour déterminer les mécanismes biologiques impliqués dans le cancer du sein3

Le réseau de recherche The Cancer Genome Atlas (TCGA) a analysé les signatures d’expression génique de 525 échantillons de tissus tumoraux du sein et les a regroupées en 4 sous-types intrinsèques selon 3 méthodes:
  • la signature d’expression génique PAM50
  • la classification (ou clustering) hiérarchique non supervisée
  • la classification (ou clustering) hiérarchique semi-supervisée
La PAM50 présentait une forte concordance avec les deux analyses en clusters (P<0.001), étayant le rôle de la PAM50 comme outil puissant de classification du cancer du sein en sous-types intrinsèques. Les recherches ont permis d’arriver à la conclusion que les diverses altérations génétiques et épigénétiques convergeaient sur le plan phénotypique vers les 4 principaux sous-types intrinsèques de cancer du sein suivants définis par la signature d’expression génique PAM50: luminal A, luminal B, HER2 enrichi et basal.

 

chart_subtypes_gene_expression_profiles.jpg

 

Références: 1. Prosigna [Package Insert]. Seattle, WA: NanoString Technologies, Inc; 2013. 2. Goldhirsch A, Wood WC, Coates AS, et al. Strategies for subtypes-dealing with the university of breast cancer: highlights of St. Gallen International Expert Consensus on the Primary Therapy of Early Breast Cancer 2011. Ann Oncol. 2011;22(8):1736-1747. 3. The Cancer Genome Atlas Network. Comprehensive molecular portraits of human breast tumours. Nature. 2012;490(7418):61-70.

Les sous-types intrinsèques définis par la signature d’expression génique PAM50 vous aident à établir une évaluation du risque individualisée1

Utilisez Prosigna® pour prédire le risque de récidive (RDR) de votre patiente*

Prosigna® génère le RDR à partir d’un algorithme propriété de Nanostring1

  • Les sous-types intrinsèques sont des types de cancer du sein biologiquement et cliniquement distincts qui se caractérisent par différentes signatures d‘expressions géniques PAM502,3
  • Le RDR résulte d’un algorithme (propriété de Nanostring) reposant sur la signature d’expression génique PAM50, du sous-type intrinsèque, de la taille de la tumeur, du statut ganglionnaire et du score de prolifération1
  • Le profil d’expression génique de la tumeur d’une patiente est comparé à chacune des signatures géniques du sous-type intrinsèque défini afin de déterminer le degré de similarité1
  • Le score de prolifération est déterminé par l’évaluation des divers gènes impliqués dans la voie de prolifération4
  • Le RDR est communiqué sous la forme d’un score numérique sur une échelle allant de 0 à 100 qui est corrélé avec la probabilité de récidive à distance à 10 ans1

 

chart_risk_of_recurrence.jpg

 

*Le score de RDR est un modèle appartenant à Prosigna® pour la prévision du risque de récidive chez une patiente. La probabilité de récidive ne peut pas être garantie.



Références : 1. Prosigna [Package Insert]. Seattle, WA: NanoString Techologies, Inc; 2013. 2. Parker JS, Mullins M, Cheang MC, et al. Supervised risk predictor of breast cancer based on intrinsic subtypes. J Clin Oncol. 2009;27(8):1160-1167. 3. Perou CM, Sørlie T, Eisen MB, et al. Molecular portraits of human breasts tumours. Nature. 2000;406(6979):747-752. 4. Bastien RRL, Ebbert MTW, Boucher KM, et al. Using the PAM50 breast cancer intrinsic classifier to assess risk in ER+ breast cancers: a direct comparison to Oncotype DX. Presented at: 47th American Society of Clinical Oncology Annual Meeting: June 3-7, 2011; Chicago, IL. Abstract 503. 5. Nielsen T, McDonald S, Kulkarni S, et al. Analyitcal reproducibility oft he breast cancer intrinsic subtyping test an nCounter® Analysis System using formalin-fixed paraffin-embedded (FFPE) breast tumor specimens. Poster presented at: 102nd United States and Canadien Academy of Parhology Annual Meeting; March 2-8, 2013; Baltimore, MD. Abstract 2075. 6. Gnant M, Filipitis M, Mineritsch B, et al; Austrian Breast Cancer Study Group. Clinical validation oft he PAM50 risk of recurrences (ROR) score for predicting residual risk of distant-recurrence (DR) after endocrine therapy in postmenopausal women with HR+ early breast cancer (EBC): an ABCSG study. Presented at: San Antonio Breast Cancer Symposium; December 4-8, 2012, San Antonio, TX. Abstract P2-10-02.

Les sous-types intrinsèques définis par la signature d’expression génique PAM50 vous aident à établir une évaluation du risque individualisée1

Avec Prosigna®, déterminez précisément le risque de récidive

Le risque de récidive (RDR) est corrélé avec la probabilité de récidive à distance à 10 ans1

La probabilité de récidive à distance dans les 10 ans augmente en fonction de la taille de la tumeur et du statut ganglionnaire. Ces données représentent les estimations du risque issues des études de validation clinique.1

La classification du risque est également indiquée pour permettre l’interprétation du score RDR à l’aide de valeurs de seuils liées au résultat clinique obtenu auprès des populations testées.2

breast_cancer_recurrence_chart_10year_drfs.jpg

Références : 1. Prosigna [Package Insert]. Seattle, WA: NanoString Technologies, Inc; 2013. 2. Dowsett M, Sestak I, Lopez-Knowles E, et al. Comparison of PAM50 risk of recurrence score with Oncotype DX and IHC4 for predicting risk of distant recurrence after endocrine therapy. J Clin Oncol. 2013;31(22):2783-2790.

Octobre 2018:

Des médecins spécialistes du parcours de soin de patientes atteintes de cancers du sein ont partagé leurs expériences portant sur l’intérêt des signatures génomiques et notamment sur l’utilité clinique de Prosigna® (PAM50). Les présentations de ces experts sont disponibles ici. Une revue des données cliniques récentes, des cas cliniques ainsi que des données médico-économiques vous sont présentés.

 

Webinar

Titre : Cancer du sein RH+, HER2-: Chimio ou pas chimio? Intérêt des signatures génomiques dans la prise de décision thérapeutique – Revue des dernières données publiées et retour d’expériences en routine clinique

Session 1 : L’intérêt des sous types moléculaires dans le cancer du sein : expérience en routine clinique au Centre Jean Perrin

Pr. Frédérique Penault-Llorca, Professeure d’Anatomie et Cytologie Pathologiques et Directrice générale du Centre de lutte contre le cancer Jean Perrin, Clermont-Ferrand

Session 2 : Revue des dernières données cliniques et impact en pratique 

Pr. Roman Rouzier, Directeur Délégué de l’institut Curie sur le site de Saint-Cloud

 

Conférence sur les signatures génomiques et Prosigna® avec les Hospices Civiles de Lyon

Titre : Apport d’une signature génomique et des sous types moléculaires dans l’aide à la décision thérapeutique : de l’innovation à la réalité clinique

Session 1 : Revue des études, importance des sous types moléculaires et intérêt en pratique clinique.

Pr. Gilles Freyer, Professeur de cancérologie, Directeur de l'Institut de Cancérologie des Hospices Civils de Lyon, Service Oncologie Médicale, Hospices Civils de Lyon

Session 2 : L’innovation technologique implantée localement, au plus près des patients

Dr. Jonathan Lopez, Responsable médical de la Plateforme BIOGENET Sud - Hospices Civils de Lyon 

 

 

 

Prosigna is indicated for use in postmenopausal women with hormone receptor-positive, node-negative (Stage I or II) or node-positive (Stage II or IIIA) early-stage breast cancer to be treated with adjuvant endocrine therapy.

 

© 2014-2018 NanoString Technologies, Inc. All rights reserved. NanoString, the NanoString Technologies logo, nCounter, Prosigna and the Prosigna logo are trademarks and/or registered trademarks of NanoString Technologies, Inc. in various jurisdictions.