Données récapitulatives

Les résultats de Prosigna® obtenus sur différents sites et avec divers opérateurs sont extrêmement concordants1,2

L’étude de validation analytique de Prosigna® a mis en évidence une précision et une reproductibilité élevées dans différents laboratoires habilités2

Objectif: évaluer 2 aspects de la robustesse analytique de Prosigna® dans les laboratoires cliniques habilités: la reproductibilité à partir du tissu et la précision à partir de l’ARN

En partant des tissus, l’écart type total n’était que de 2,9 points de risque de récidive (RDR) sur 3 sites indépendants

  • La reproductibilité a été évaluée à partir d’un panel de 43 blocs FFIP sur 3 sites, y compris examen indépendant de la lame colorée à l’H&E, macrodissection et isolation de l’ARN par le personnel de laboratoire sur chaque site
  • La concordance moyenne site à site de la catégorie de risque était > 90 %, et aucun échantillon n’est passé de risque faible à risque élevé (ou vice versa)
  • La concordance moyenne site à site des sous-types était de 97%

 

chart_analytical_validation_overview.jpg
chart_Prosigna_scores_of_tissue_samples.jpg

 

En commençant avec l’ARN, l’écart type total était < 1 point de RDR indépendamment du site de test, de l’opérateur et du lot de réactif

  • La précision a été évaluée en testant 5 échantillons regroupés d’ARN de tumeurs mammaires FFIP > 100 fois chacun
  • Les échantillons d’ARN ont été testés indépendamment sur 3 sites différents par un total de 6 opérateurs différents à l’aide de 3 lots de réactif différents
  • La plage de RDR pour les 108 mesures indépendantes était ≤ 4 points pour chacun des 5 groupes d’échantillons
  • Une concordance à 100 % a été observée entre le résultat de sous-type et le groupe de risque mesurés et attendus

 

 

chart_analytical_validation_overview_RNA.jpg
chart_Prosigna_scores_of_RNA_pools.jpg

 

 

Références : 1. Prosigna [Package Insert]. Seattle, WA: NanoString Technologies, Inc; 2013. 2. Nielsen T, Wallden B, Scharper C, et al. Analytical validation of he PAM50-based Prosigna Breast Cancer Prognostic Gene Signature Assay and nCounter Analysis System using formalin-fixed paraffin-embedded breast tumor specimens [published online ahead of print March 13, 2014]. BMCCancer. doi:10.1186/1471-2407-14-177. 3. Nielsen T, McDonald S, Kulkarni S, et al. Analytical reproducibility of breast cancer intrinsic subtyping test and nCounter® Analysis System using formalin-fixed paraffin-embedded (FFPE) breast tumor specimens. Poster presented at: 102nd United States and Canadian Academy of Pathology Annual Meeting; March 2-8, 2013; Baltimore, MD. Abstract 2075.

Précision de Prosigna®: validée dans 2 études cliniques comprenant plus de 2400 patientes1

Les études de validation clinique de Prosigna® fournissent des preuves de niveau 1 en termes de validité clinique2

Les études TransATAC et ABCSG-8 disposaient de plans expérimentaux et de populations de patientes similaires1

  • Les plans expérimentaux similaires permettent d’effectuer une analyse combinée pour un groupe de validation cumulé de plus de 2400 patientes
  • Les deux études ont analysé des échantillons provenant de femmes post-ménopausées atteintes d’un cancer du sein de stade précoce à récepteurs hormonaux positifs, ayant reçu une endocrinothérapie pendant 5 ans après résection chirurgicale de la tumeur primitive
  • Les études comprenaient un total de 1 786 patientes sans envahissement ganglionnaire et 688 avec envahissement ganglionnaire, englobant tous les groupes de risque et les 4 sous-types intrinsèques
  • Les résultats des études de validation constituent des preuves de niveau 1 pour la validité clinique du dosage Prosigna® dans la prévision du risque de récidive à distance chez les femmes post-ménopausées atteintes d’un cancer du sein de stade précoce à récepteurs hormonaux positifs2

Prosigna® fournit des informations pronostiques complémentaires à celles obtenues à partir des variables cliniques et pathologiques1

Groupes de risque et pronostic

  • Le RDR de Prosigna® est corrélé avec la récidive à distance à 10 ans de manière significative (P<0.0001) et les groupes de risque présentent différents taux de DRFS chez les patientes avec et sans envahissement ganglionnaire
  • Le groupe de risque faible présentait un risque de récidive à distance à 10 ans < 5 %, tandis que ce risque était > 20 % dans le groupe de risque élevé pour les patientes sans envahissement ganglionnaire

 

chart_drfs_neg.jpg
chart_drfs_pos.jpg

 

Sous-types et pronostic

  • Les sous-types luminal A et luminal B sont associés à des pronostics distincts, ce qui a des répercussions sur les aspects à prendre en considération en ce qui concerne le traitement systémique1,3
  • Le traitement systémique doit être sélectionné en fonction du sous-type intrinsèque3

 

chart_luminal_a_b.jpg

 

Références: 1. Prosigna [Package Insert]. Seattle, WA: NanoString Technologies, Inc; 2013. 2. Gnant M, Filipits M, Greil R, et al; Austrian Breast and Colorectal Cancer Study Group. Predicting distant recurrence in receptor-positive breast cancer patients with limited clinicopathological risk: using the PAM50 Risk of Recurrence score in 1478 postmenopausal patients of the ABCSG-8 trial treated with adjuvant endocrine therapy alone. Ann Oncol. 2014;25(2):339-345. 3. Goldhirsch A, Wood WC, Coates AS, et al. Strategies for subtypes—dealing with the diversity of breast cancer: highlights of the St. Gallen International Expert Consensus on the Primary Therapy of Early Breast Cancer 2011. Ann Oncol. 2011;22(8):1736-1747.

Précision de Prosigna®: validée dans 2 études cliniques comprenant plus de 2400 patientes1

Importance pronostique : prouvée dans l’étude TransATAC

L’étude était constituée de plus de 1000 échantillons de patientes1

  • La cohorte étudiée consiste en des échantillons de tissus tumoraux mammaires FFIP rétrospectivement prélevés et archivés de l’essai ATAC (Anastrozole or Tamoxifen Alone or Combined)1
  • Genomic Health a extrait l’ARN à partir de 1372 blocs tumoraux provenant de patientes post-ménopausées atteintes d’un cancer du sein primitif à récepteurs hormonaux positifs, randomisées au sein des groupes soumis à une monothérapie dans le cadre de l’essai ATAC. Vingt et un gènes ont été évalués par transcription inverse suivie de PCR quantitative, puis le score de récidive Oncotype DX® (RS) a été calculé2,3
  • Les échantillons d’ARN de l’essai ATAC isolés par Genomic Health ont été testés avec Prosigna® (PAM50) pour valider le RDR3

 

chart_treatment_strucutre.jpg

Prosigna® a fourni des informations pronostiques clés1

  • Pour obtenir des groupes de risque comparables, les seuils utilisés pour le test Oncotype DX étaient différents de ceux employés par Genomic Health. Pour chaque test, les groupes de risque ont été définis de manière prospective sur la base de la probabilité prédite de récidive à distance à 10 ans (risque faible < 10 %, risque modéré entre 10 % et 20 %, risque élevé > 20 %)1
  • Le RDR de Prosigna® était lié de manière significative à la récidive à distance à 10 ans (P<0,0001)1,3
  • Les sous-types intrinsèques présentaient des résultats significativement différents chez les patientes sous endocrinothérapie1
  • Le RDR a isolé plus de patientes sans envahissement ganglionnaire qu’Oncotype DX dans le groupe de risque élevé et moins dans le groupe de risque modéré1

chart_transatac_Prosigna_Oncotype_DX_results.jpg

 

Références: 1. Prosigna [Package Insert]. Seattle, WA: NanoString Technologies, Inc; 2013. 2. Dowsett M, Sestak I, Lopez-Knowles E, et al. Comparison of PAM50 risk of recurrence score with Oncotype DX and IHC4 for predicting risk of distant recurrence after endocrine therapy. J Clin Oncol. 2013;31(22):2783-2790. 3. Dowsett M, Cuzick J, Wale C, et al. Prediction of risk of distant recurrence using the 21-gene recurrence score in node-negative and node-positive postmenopausal patients with breast cancer treated with anastrozole or tamoxifen: a TransATAC study. J Clin Oncol. 2010;28(11):1829-1834.

Précision de Prosigna®: validée dans 2 études cliniques comprenant plus de 2400 patientes1

Importance pronostique : prouvée dans l’étude ABCSG-8

L’étude était constituée de plus de 1400 échantillons de patientes1

  • La cohorte étudiée consiste en des échantillons de tissus tumoraux mammaires FFIP rétrospectivement prélevés et archivés dans la banque de tumeurs ABCSG (Austrian Breast & Colorectal Cancer Study Group) provenant de patientes recrutées dans l’essai ABCSG-81
  • Les femmes post-ménopausées atteintes d’un cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs ont été randomisées avant le traitement pour recevoir du tamoxifène adjuvant pendant 2 ans puis soit de l’anastrozole pendant 3 ans, soit du tamoxifène adjuvant pendant 3 ans1,2
  • Nouveau consentement pour > 1200 patientes
  • Le score de traitement clinique (STC) a été obtenu à partir des covariables cliniques standard, dont l’âge, le grade, la taille de la tumeur, l’état ganglionnaire et le traitement adjuvant1

chart_treatment_structure_absg.jpg

Objectifs de l’étude ABCSG-81

  • Déterminer si le score RDR apporte des informations pronostiques au-delà du STC
  • Déterminer si les groupes de risque faible, modéré et élevé reposant sur le RDR apportent des informations pronostiques au-delà du STC
  • Déterminer si les sous-types luminal A et luminal B présentent des DRFS significativement différentes

Obtenez davantage d’informations pronostiques qu’avec les variables cliniques standard

Sous-type intrinsèque

  • Pronostic en fonction du sous-type intrinsèque1
  • Dans tous les groupes d’état ganglionnaire, la différenciation entre luminal A et luminal B a apporté des informations pronostiques statistiquement significatives au-delà du STC1

 

chart_luminal_intrinsic_subtypes.jpg

 

Score RDR

  • Aussi bien le score RDR continu que les catégories de risque reposant sur le RDR ont apporté des informations pronostiques statistiquement significatives au-delà du STC (P<0.0001)1
  • La DRFS à 10 ans moyenne était > 95 % pour le groupe de risque faible tandis qu’elle était < 80 % pour le groupe de risque élevé3

 

chart_drfs.jpg
chart_prognostic.jpg

 

Références: 1. Prosigna [Package Insert]. Seattle, WA: NanoString Technologies, Inc; 2013. 2. Dubsky PC, Jakesz R, Mlineritsch B, et al. Tamoxifen and anastrozole as a sequencing strategy: a randomized controlled trial in postmenopausal patients with endocrine-responsive early breast cancer from the Austrian Breast and Colorectal Cancer Study Group. J Clin Oncol. 2012;30(7):722-728. 3. Gnant M, Filipits M, Greil R, et al; Austrian Breast and Colorectal Cancer Study Group. Predicting distant recurrence in receptor-positive breast cancer patients with limited clinicopathological risk: using the PAM50 Risk of Recurrence score in 1478 postmenopausal patients of the ABCSG-8 trial treated with adjuvant endocrine therapy alone. Ann Oncol. 2014;25(2):339-345.

Prosigna is indicated for use in postmenopausal women with hormone receptor-positive, node-negative (Stage I or II) or node-positive (Stage II or IIIA) early-stage breast cancer to be treated with adjuvant endocrine therapy.

 

© 2014-2017 NanoString Technologies, Inc. All rights reserved. NanoString, the NanoString Technologies logo, nCounter, Prosigna and the Prosigna logo are trademarks and/or registered trademarks of NanoString Technologies, Inc. in various jurisdictions.